Skip to main content

Voyage d’affaires, moteur d’innovation et de croissance

Posted: 02 March 2020
Topics: AchatsBlog
Collaboration-enabled-by-business-travel1.jpg

Notre vie de tous les jours est régie par la connectivité numérique. Néanmoins, aujourd’hui plus que jamais, les rencontres en personne et les entrevues en tête-à-tête permettent aux entreprises de se démarquer de la concurrence.

Un rapport signé Harvard Business Review Analytic Services en partenariat avec Egencia révèle que les entreprises ayant une forte culture voyage sont plus à même d’innover – avec un accès au marché plus rapide – que celles qui en sont dépourvues. Téléchargez le rapport ici.

Une forte culture voyage est une culture dans laquelle l’organisation, sa direction et ses processus envisagent le voyage d’affaires comme un investissement stratégique, synonyme de valeur ajoutée potentielle.

Le rapport révèle que pour être compétitives dans un marché à évolution rapide centré sur le client, les entreprises doivent établir des relations étroites et durables avec leurs clients, leurs fournisseurs et leurs partenaires. Elles doivent également tisser des liens privilégiés avec leurs filiales à travers le monde pour favoriser l’innovation et la croissance.

La collaboration est essentielle

66 % des dirigeants d’entreprise affirment que la collaboration en personne est déterminante pour favoriser l’innovation et développer de nouveaux produits et services. « La collaboration est généralement propice à l’innovation », fait remarquer Will Tate, Partner chez Goldspring Consulting, société de conseil en voyages d’affaires.

Cependant, afin que la collaboration en personne soit fructueuse, les entreprises doivent entretenir une culture qui la favorise par le biais des voyages. Cela est confirmé par le fait que 67 % des chefs d’entreprise considèrent que le renforcement de la collaboration est le fruit d’une culture voyage bien ancrée, tandis que 32 % pensent qu’elle favorise l’innovation des produits et services.

« Les employés doivent assister à des conférences, rencontrer leurs homologues de la communauté open-source et discuter avec les clients pour développer des logiciels et des solutions », explique Mary Jo Craft, Travel Manager senior à l’international chez Red Hat, éditeur de logiciels open-source à forte croissance. « Selon nous, ce n’est ni dans un laboratoire ni dans une usine que commence l’innovation. Mais plutôt lorsque nos équipes collaborent avec d’autres et échangent des idées. »

Les interactions en face à face stimulent les ventes

Le rapport a mis en évidence les atouts que représentent les interactions en tête-à-tête à tous les stades du processus de vente, de l’identification des prospects à la conclusion effective d’une vente. Il mentionne que pour de nombreuses entreprises, notamment celles qui enregistrent une croissance rapide, investir dans le voyage d’affaires et précisément dans l’expérience positive qui en découle, est d’une importance capitale pour la fonction commerciale.

52 % des chefs d’entreprise indiquent que les réunions en personne favorisent une issue positive s’agissant de l’identification de nouvelles opportunités de croissance. 54 % d’entre eux insistent sur l’importance qu’elles revêtent pour entamer des discussions dans le cadre de fusions-acquisitions.

En outre, 89 % affirment que s’assoir autour d’une table est le meilleur moyen de rencontrer de nouveaux clients, et 71 % estiment qu’il n’y a pas mieux pour négocier des contrats.

Mais, le haut du pipeline de vente n’est pas le seul à profiter des avantages d’une forte culture voyage. La fidélisation et la satisfaction des clients peuvent elles aussi se trouver renforcées. La moitié des personnes interrogées issues d’entreprises dotées d’une forte culture voyage ont mentionné une fidélité des clients accrue.

Les chiffres corroborent deux explications données à l’augmentation de la fidélité des clients. 62 % des dirigeants d’entreprise pensent qu’une forte culture voyage leur a permis de tisser des relations plus étroites avec leurs clients principaux. 51 % estiment qu’elle leur a permis de mieux appréhender les besoins des clients. En outre, pas moins de 82 % des chefs d’entreprise pensent que l’entrevue en tête-à-tête est le meilleur moyen pour écouter et comprendre les attentes des clients importants.

L’empathie favorise l’innovation

L’empathie a été identifiée comme un facteur non négligeable dans l’équation de l’innovation, notamment pour concevoir de nouveaux produits, services, processus et systèmes, voire de nouveaux business models. La création d’une forte culture voyage permet de l’encourager efficacement.

Le rapport indique que le voyage d’affaires peut favoriser l’empathie. Cela se traduit par des entretiens en tête-à-tête avec des clients dans le but de résoudre leurs problématiques majeures, ou par la rencontre de fournisseurs ou de partenaires stratégiques.

À vrai dire, 81 % des chefs d’entreprise pensent que les voyages leur permettent de mieux connaître et mieux comprendre leurs clients et leurs collaborateurs. Cela permet d’élargir les perspectives et de générer de nouvelles manières de penser.

« Ce n’est pas en restant assis à votre bureau que vous aurez les meilleures idées », constate Caroline Strachan, Managing Partner chez Festive Road, agence spécialisée dans la gestion des voyages d’affaires et des réunions. « Elles se manifestent plutôt lorsque vous êtes ailleurs, à l’extérieur, en visite chez un fournisseur, par exemple, lorsque vous prenez de la distance avec votre environnement de travail quotidien qui cloisonne quelque peu votre mode de pensée. »

Une culture voyage bien ancrée peut renforcer les relations entre les employés et favoriser une meilleure cohésion.

66 % des chefs d’entreprise ont cité, parmi les avantages qu’offre une forte culture voyage, la capacité à consolider les relations au sein de l’entreprise. Pour les entreprises d’envergure internationale, les avantages semblent décuplés. 55 % des chefs d’entreprise affirment que grâce à une forte culture voyage, ils sont plus à même de gérer leurs équipes dispersées géographiquement. 40 % d’entre eux ont mis en avant une certaine homogénéisation de la culture d’entreprise à l’échelle du globe.

« Nos équipes sont réparties à travers le monde, et le fait de les rencontrer en personne établit des relations authentiques qui les incitent à aller de l’avant », commente Joy Anzinger, Global Travel Senior Manager chez Splunk, multinationale spécialisée dans l’analyse des données. « Le voyage d’affaires est un levier de croissance et de globalisation », ajoute Caroline Strachan.

Une culture voyage forte synonyme de meilleur rendement

Les chefs d’entreprise revendiquant une forte culture voyage ont enregistré de sensibles améliorations à tous les niveaux.

47 % des dirigeants d’entreprise disent avoir gagné en rentabilité, 43 % ont enregistré une augmentation de leur part de marché, 37 % ont vu s’intensifier l’introduction de nouveaux produits, et 35 % ont été en mesure d’accélérer la commercialisation.

« Le voyage d’affaires est un moteur pour l’activité », fait remarquer Joy Anzinger. « Il nous permet de laisser nos portes ouvertes et c’est un vrai moteur de croissance. »

Il semble évident que le voyage d’affaires favorise l’innovation en permettant la multiplication des rencontres en personne. Mais que se passe-t-il en cas d’imprévu ? Il est indispensable de travailler avec une agence de voyages d’affaires qui assure la sécurité de vos équipes et de votre entreprise en prenant en charge la gestion du risque. Le Localisateur de voyageurs d’Egencia, par exemple, permet aux Travel Managers et aux organisateurs de savoir où sont censés se trouver les voyageurs. Ils peuvent ainsi garantir leur sécurité en cas d’urgence et les contacter directement.

Les 5 principaux obstacles à une forte culture voyage

D’après le rapport, les entreprises qui ne perçoivent pas le voyage d’affaires comme facteur de différenciation vis-à-vis de la concurrence risquent également de ne pas générer de croissance organique en renforçant leurs relations avec leurs clients, fournisseurs, partenaires et employés à travers le monde.

Pour la plupart des dirigeants, les performances de leur entreprise sont étroitement liées à l’existence d’une forte culture voyage. Malgré ce constat, moins d’un tiers d’entre eux disent entretenir une forte culture voyage au sein de leur organisation.

Un budget voyage limité est cité comme premier frein, pour 55 % des personnes interrogées dont l’entreprise revendique une forte culture voyage. Et pour 66 % de tous les autres chefs d’entreprise, il figure parmi les trois obstacles principaux. Suivent les politiques voyages trop rigides pour 25 % et 36 %, respectivement.

Les trois autres obstacles, à savoir des processus laborieux, le manque de soutien de la direction ainsi que des systèmes de gestion des voyages et des dépenses peu conviviaux, ont été cités deux fois plus souvent dans des organisations dépourvues de culture voyage forte que dans celles qui en sont dotées.

Bien que les politiques budgétaires et voyages puissent s’avérer difficiles à contourner, la mobilisation de la direction dans la recherche d’une solution de voyage d’affaires performante et conviviale peut encourager une forte culture voyage.

Les clés du succès

Tandis que le premier obstacle au succès semble faire l’unanimité, selon le rapport, il en va de même pour le facteur permettant de façonner une forte culture voyage.

Les entreprises au sein desquelles la direction, les processus et les technologies envisagent le voyage d’affaires comme un outil d’investissement stratégique, sont celles qui misent sur des solutions de gestion de voyages.

75 % de celles qui prétendent avoir une approche de la gestion des voyages d’affaires très performante disposent d’une solution de gestion de voyages, contre 49 % de tous les autres chefs d’entreprise. De même, 77 % des chefs d’entreprise qui revendiquent une forte culture voyage ont mis en œuvre une solution de gestion de voyages, contre la moitié seulement chez les autres personnes interrogées.

En conclusion, le rapport stipule que les dirigeants qui investissent dans les voyages en créant des politiques, processus et systèmes favorables au voyageur, encouragent leurs employés à se consacrer à l’essentiel, à savoir dynamiser l’innovation et booster les performances.

Que le moteur de la croissance d’une entreprise soit le volume des ventes, l’innovation ou les relations avec les clients, les interactions en personne facilitées par le voyage d’affaires peuvent jouer un rôle déterminant. D’autant plus si l’entreprise en question a recours à une solution de gestion des voyages unique, conviviale et performante.

Vous cherchez de meilleures solutions pour vos voyages d’affaires ? Prenez contact avec notre équipe.